Mode écran

 

Mode tablette

 

Mode mobile

 

Mode print

 

05

Conseils

Régimes Hypoallergéniques

"Allergies" alimentaires et

Régimes Hypoallergéniques

Peau et alimentation

Les animaux peuvent se sensibiliser à un ou plusieurs composants de leur régime alimentaire, ce qui résulte en une maladie de peau. Les chiens et les chats peuvent : se sensibiliser à un ou plusieurs des éléments suivants : protéines animales (viande, os, œufs, lait et autres produits ,d’origine animale), protéines végétales (céréales, légumes, riz ,etc.), additifs alimentaires (arômes, colorants, conservateurs, agents de texture, émulsifiants, etc.). La plupart des aliments du commerce contiennent plusieurs sources de protéines animales (bœuf, agneau, porc et poulet…), des protéines végétales (céréales) ainsi que des additifs.

Qu’est-ce que le « régime alimentaire » de votre animal ?
C’est tout ce qu’il mange ou boit. Ce qui inclut les os à mâcher, les récompenses, les restes de table, les confiseries, le lait, les pâtes dentifrices aromatisées, les vitamines et les compléments pour la beauté du pelage (huiles de poissons), etc.

Le seul moyen de découvrir si un des composants du régime alimentaire de votre animal contribue à ses problèmes de peau est de changer radicalement son mode d’alimentation pendant 8 semaines, tout en contrôlant l’état de sa peau. Il n’existe pas d’analyse de laboratoire fiable en matière d’allergie alimentaire. Si les problèmes dermatologiques de votre animal peuvent être attribués à son alimentation, éliminer le ou les ingrédients responsable(s) améliorera son état.

 

Qu’est-ce qu’un régime d’éviction alimentaire ?

Pour découvrir si votre animal est sensible à un composant de son régime alimentaire actuel, il faut éliminer cet aliment. Que votre animal reçoive une alimentation ménagère ou du commerce, en comptant les récompenses, les os à mâcher et les aliments destinés aux humains, il est probable qu’il ait déjà consommé du bœuf, de l’agneau, du poulet du porc, plusieurs céréales et des additifs alimentaires. Il est indispensable que le nouveau régime ne contienne aucun de ces éléments sous une forme qui puisse être reconnue par le système immunitaire de votre animal.

• Les régimes à base d’hydrolysats sont des aliments secs équilibrés, contenant un nombre limité d’ingrédients dont les protéines ont été scindées en petits morceaux, trop petits pour causer une réaction allergique. Ils ne sont disponibles que sur ordonnance vétérinaire.

• Il est possible de nourrir votre animal avec un régime que vous préparerez vous-même. En revanche, ce régime ne sera composé que d’une source de viande que votre animal n’a jamais ingérée auparavant ainsi que d’une seule source de féculent également nouvelle pour lui.

 

• Lors d'un changement brutal d'alimentation peuvent survenir des troubles digestifs. C'est pourquoi il est recommandé d'introduire le nouveau régime progressivement sur 3 ou 4 jours. Pour cela, mélangez le nouvel aliment à l'ancien, en réduisant progressivement la quantité d'aliment initial, pour augmenter la quantité du nouvel aliment jusqu'à ce que l'animal ne reçoive plus que cet aliment.

• Il est important d'éviter que votre animal ne fasse « main basse » sur d'autres aliments, en particulier lors de ses sorties. Cependant, si cela devait arriver, notez-le dans un cahier et contrôlez attentivement l'état cutané de votre animal, à la recherche d'une éventuelle détérioration dans les quelques jours suivants.

• Si vous souhaitez récompenser votre animal, donnez-lui une croquette du paquet autorisé. Rappelez-vous d'informer votre famille, vos amis, vos voisins, le gardien, etc. que votre animal reçoit un régime spécial.

Et si mon animal refuse le nouvel aliment ?

Contactez-nous ! Nous ne pouvons vous aider que si nous sommes au courant du problème. Il existe de nombreuses façons de régler ce problème, et nous trouverons la solution adaptée à votre animal et à votre situation.

 

Qu'arrive-t-il au terme des 8 semaines ?

Nous resterons en contact avec vous pendant cette période, et nous évaluerons ensemble si l'état de votre animal s'est amélioré :

• s'il n'y a aucune amélioration, l'alimentation ne joue probablement pas un rôle prépondérant dans les problèmes dermatologiques de votre animal.

• si une amélioration est constatée, un des ingrédients de l'ancien régime peut être incriminé, ou bien d'autres facteurs peuvent être à l’origine de l’amélioration (traitement contre les puces, shampooings, antibiotiques ...).

C’est pourquoi il faudra réintroduire l’ancien aliment de votre animal, et observer si cela entraîne à nouveau une détérioration de l’état cutané ou non. Si c’est le cas, il est très probable que l’alimentation joue un rôle important, et nous serons à même de vous conseiller.